Manu Maestria

Manu Maestria I Présentation

L’évolution des marchés de la Couture et du Luxe menace certains savoir-faire indispensables aux filières des industries créatives. Manu Maestria soutient et encourage les savoir-faire menacés par les orientations de l’industrie de la mode et du luxe.
Le risque est aujourd’hui de voir disparaître certains de ces métiers ancestraux. L’objectif de Manu Maestria est de permettre aux artisans et aux PME qui les appliquent de lancer des produits innovants destinées à d’autres secteurs que ceux de la mode et du textile.

Un comité de pilotage prestigieux
La présidence du programme Manu Maestria a été confié à Olivier Fournier, Directeur général du pôle artisanal d’Hermès maroquinerie-sellerie (nommé depuis Directeur Général en charge de la Gouvernance et du Développement des Organisations). L’entreprise de luxe s’est attachée depuis toujours au maintien d’une culture manufacturière vivante et dynamique en France. Jean-Luc Colonna d’Istria, en charge du pôle maison du concept store parisien Merci, a été nommé coordinateur général du programme. Il a eu la charge, avec les membres du comité de pilotage de Manu Maestria, de valider les candidatures et de constituer les binômes du programme.

OBJECTIF #1⎪RENFORCER LA COMPÉTITIVITÉ ET FAVORISER L'INNOVATION ∨

Ce programme doit renforcer la compétitivité des artisans et des PME de ces secteurs, de les ouvrir à des secteurs de débouchés nouveaux et améliorer leur visibilité auprès de nouveaux publics.

OBJECTIF #2⎪FAVORISER LES SYNERGIES ENTRE ACTEURS ∨

Le programme Manu Maestria fonctionnera de manière à favoriser les synergies entre les différents acteurs sollicités par le R3iLab, acteurs du design, du meuble, des métiers d’art et artisans. Des catalyseurs expérimentés animeront ce programme :

LES 7 PROJETS PRÉSENTÉS AU SALON MAISON & OBJET ∨

manu_maxcapbarthes_frison-cabas Binôme #1⎪L’entreprise : Max Capdebarthes (travail du cuir) Le Designer : Marie-Christine Frison (consultant Bruno Benedic) Le projet : la collection « délicatement rude » présentée par le binôme Max Capdebarthes / Frison se compose de quatre sacs pour hommes ou pour femmes déclinés en différents coloris. Le cuir utilisé par la designer a permis de travailler cette collection de façon assez fluide, à la façon des textiles, avec une doublure façon « bleu de travail ».La haute qualité des matériaux utilisés et l’esprit fonctionnel de ces réalisations cohabitent dans un travail au design affirmé. Ce projet est soutenu par le Centre Technique du Cuir.

manu_tisserant Binôme #2⎪L’entreprise : Tisserant (bronzier d’art) Le Designer-joaillier : Jean Boggio (consultant Marie-France de Saint Matthieu) Le projet : la collection « Dragons de lumière » présentée par le binôme Tisserant / Boggio propose un ensemble de 4 pièces de luminaires comprenant un lustre de très grande taille, une applique et une lampe à poser, à destination des marchés émergents. Déjà distribué en Chine, le designer pourrait activer des partenariats locaux pour assurer la commercialisation de la collection. Ce projet est soutenu par le VIA (Valorisation de l’innovation dans l’ameublement).

manu_navarro_1 Binôme #3⎪L’entreprise : Navarro (accessoires de coiffure, injection) Le designer : Alice Etcaetera (consultant Alain Styl) Le projet : le binôme Navarro / Alice Etcaetera propose un concept de pince à cheveux au dessin épuré, baptisé Onde, dont le ressort placé discrètement sur la partie latérale (innovation fonctionnelle). Développé en acétate de cellulose bio, l’objet affiche un parti-pris mode avec une déclinaison, à terme, vers des habillages de matériaux variés (cuirs etc.). Plusieurs projets ont par ailleurs été proposés, tous jugés intéressants. La Commercialisation est prévue via les réseaux habituels de Navarro. Ce projet est soutenu par la Fédération de la bijouterie.

manu_craman_lagarde2 Binôme #4⎪L’entreprise : Craman-Lagarde (mobiler de style, ébéniste marquetteur) Le Designer : Jean-Marc Gady (consultant Marie-France de Saint Matthieu) Le projet : Le binôme Craman-Lagarde / Jean-Marc Gady a développé un secrétaire à abattant inspiré du registre très formel de la commode du XVIIIe siècle. Baptisée Destiny, cette création de marqueterie de bois rares pourraient être destinés aux marchés émergents. La collaboration du binôme pourrait se pérenniser indépendamment du programme en cours. La commercialisation pourrait être assurée par Craman-Lagarde. Ce projet est soutenu le VIA (Valorisation de l’innovation dans l’ameublement).

manu_maison-chanet_la-tour-chapeau-2 Binôme #5⎪L’entreprise : Maison Georges Chanet-ArtNuptia: (accessoire de tête pour la couture, parurier, matériaux souples) Le designer : Vincent Richard de la Tour (consultant Lily Desnoes) Le projet : l’objectif du binôme Maison Georges Chanet / Vincent Richard de la Tour consiste à renforcer la présence de l’entreprise sur l’accessoire pour homme (des chapeaux, ceintures etc, sont, pour certains, déjà commercialisés). Le designer propose donc la première collection pour homme de Maison Chanet: guerrier dandy et Samouraï urbain. Une relecture du corset, pensé comme un gilet armuré épaulé et du chapeau masculin. Ce projet est soutenu par les Ateliers d’Art de France.

manu_commelin_gregory_lacoua Binôme #6⎪L’entreprise : Commelin (bijouterie religieuse et touristique) Le Designer : Grégory Lacoua (consultant Alain Styl) Le projet : le binôme Commelin / Grégory Lacoua travaille autour d’une collection de bijoux contemporains baptisée « bijoux lumière » mettant en valeur la transparence de l’émail en association avec un support de porcelaine blanche (bagues, boucles d’oreilles et colliers). La collection devrait toucher une clientèle de bijoutiers classiques et permettre à l’entreprise de sortir des réseaux muséaux. Ce projet est soutenu par la Fédération de la bijouterie.

manu_le_minor Binôme #7⎪L’entreprise : Le Minor (linge de maison brodé, costumes et accessoires traditionnels bretons) Le designer : Alexandra Devaux (consultant : Élodie de Boissieu) Le projet : le binôme Le Minor / Alexandra Devaux a orienté ses recherches vers une exploitation de la richesse stylistique de Le Minor, en la décalant vers des produits d’usage en textile d’outdoor, de maison ou/et de bien-être. La collection Be-Good-In présenté au salon est composée de plusieurs tailles de coussins imprimés recto-verso et d’une toile d’ombrage proposées dans un décor imprimé original. Ce projet est soutenu par la Fédération Française des Dentelles et Broderies.

les partenaires du programme ∨

Via (valorisation de l’innovation dans l’ameublement) ; Atelier d’art de France ; Fédération française de la dentelle et de la broderie (FFDB) ; BOCI (Chambre syndicale de la bijouterie fantaisie).

Manu_Maestria_Partenaires

 

Pour en savoir plus
→ Télécharger le dossier de presse du programme